Quels sont les aliments à éviter quand on a du mauvais cholestérol ?

Le cholestérol est un lipide essentiel à la santé de l’organisme. Comme le rappelle la Fédération Française de Cardiologie, « le cholestérol construit et entretient la structure des membranes cellulaires de l’organisme et a une mission dans la synthèse de certaines hormones ». Cependant, il y a du « bon » et du « mauvais » cholestérol. Lorsqu’il est à des niveaux élevés dans le sang, le « mauvais » cholestérol peut être un facteur de risque cardiovasculaire qui peut nuire à la santé.

Conseils pour réduire le taux de mauvais cholestérol

L’alimentation a un impact direct sur le taux de cholestérol présent dans le sang, d’où l’importance d’adopter une alimentation équilibrée, bio et surtout pauvre en graisses. En ligne, vous pouvez opter pour le tout 100% bio chez La vie claire. Attention néanmoins aux idées reçues, car toutes les graisses ne sont pas mauvaises pour le corps. Manger une quantité raisonnable d’acides gras insaturés aide à augmenter les niveaux de « bon » cholestérol tout en ayant de nombreux avantages pour la santé. Vous pouvez les trouver dans l’huile de canola, l’huile d’olive, l’huile de lin, les poissons gras, les avocats, et même les légumes verts. Si vous avez un taux élevé de « mauvais » cholestérol, vous devez prévenir les produits riches en acides gras saturés et les produits riches en gras « trans », qui sont pour la plupart cachés dans les nourritures d’origine animale et les produits industriels.

Comment reconnaître son taux de cholestérol ?

Le taux de cholestérol est défini en réalisant une prise de sang prescrite par un spécialiste de la santé, réalisée en laboratoire. Les résultats ont montré des taux de cholestérol HDL et LDL. Le taux de cholestérol global doit être minimal à 2 g/L, le taux HDL-cholestérol est plus de 0,4 g/L et le taux LDL-cholestérol est moins de 1,6 g/L. Ce dernier doit être spécialement surveillé, car un taux élevé de cholestérol LDL représente le risque de maladie coronarienne. Quand le taux de cholestérol LDL est supérieur à celui recommandé, il est nécessaire d’adapter son alimentation pour éviter ses effets nocifs sur la santé.

Les aliments à éviter

L’ANSES insiste sur le fait que la consommation de charcuterie doit être drastiquement réduite à pas plus de 25 grammes par jour. Pour cause, le saucisson, le jambon ou la sauce à la viande sont des nourritures riches en acides gras saturés. Il faut aussi éviter la viande rouge, en particulier les viandes grasses telles que le mouton, l’agneau ou l’oie. Le fromage est l’un des joyaux du patrimoine gastronomique français, mais il est aussi riche en graisses saturées. Il ne doit pas être absolument absent, il est recommandé de consommer en petites quantités. Vous pouvez également choisir des variétés de fromages à faible teneur en gras saturés.

Quelles habitudes alimentaires proscrire le soir, avant le coucher ?
Que prendre pour un petit déjeuner équilibré ?